136129231_189963449512717_21832685454409

Comment reconnaître un véritable Médium ?

  1. Vous avez besoin d’avoir des réponses sur votre avenir ? Amour, argent, santé, réussite professionnelle… les domaines de consultation d’un médium ne manquent pas et les questions non plus. Cependant, difficile de savoir si un médium est compétent ou pas.

 

Le diplôme n’existe pas

 

Pour ne pas vous priver d’éléments utiles à votre développement personnel, voici 5 astuces pour reconnaitre un véritable professionnel des arts divinatoires…

 

Le rôle du médium est d’apporter un éclairage sur la question qui vous préoccupe. En effet, il reçoit des messages, des visions voire des flashs sur votre avenir possible. Ce dernier terme a une importance particulière qu’il faut correctement saisir. Dans votre vie, rien n’est figé. Vous interagissez continuellement avec les autres et vos actions ont des conséquences positives ou négatives.
Quand un problème vous préoccupe, quel que soit le domaine, le médium va recevoir l’image de votre avenir en l’état actuel de la situation. Vos actions à venir peuvent donc conforter cette vision ou bien s’en éloigner. Le médium est donc là pour vous donner les éléments qui vous permettront de prendre la bonne décision tout en vous laissant votre libre arbitre. Il vous donne des clés pour dérouler votre avenir au mieux pour vous.

 

Médium, comment savoir qu’il s’agit d’un professionnel ?

 

Reconnaitre un véritable médium d’un charlatan n’est pas toujours facile d’autant quand on n’a jamais consulté. De plus, c’est souvent dans des situations délicates que vous avez besoin de l’aide d’un médium Vos facultés de jugement peuvent s’en trouver altéré tant votre esprit est focalisé sur votre problème. Mais en suivant ces 5 recommandations pour discerner le vrai du faux médium, vous ne vous tromperez pas sur le choix du professionnel à consulter.

 

Médium, un professionnel qui ne promet pas la lune

 

Le médium a un rôle de conseil, d’apporteur de solutions que vous n’aviez peut-être pas encore envisagées. Il ne peut donc vous promettre la résolution de vos problèmes en un claquement de doigts. Un véritable médium ne vous dira jamais qu’il peut vous ramener celui ou celle qui a brisé votre cœur ou que vous allez gagner au loto. Si vous tombez sur ce genre d’annonces… fuyez !

 

Un bon médium ne pose pas de questions

 

Pour faire la différence entre un mentaliste et un médium, il faut écouter. Si la personne qui se dit médium vous pose un tas de questions… n’insistez pas ! Il vous amène à en dire le plus sur vous et, par déduction logique, vous place des phrases toutes faites qui feront plus ou moins écho en vous. En clair, il vous amène à entendre ce que vous voulez.
Un médium n’a pas besoin de détails. Au contraire, cela peut influencer ses visions. Il doit donc simplement se connecter à votre âme afin de rentrer en contact avec vos guides et de vous délivrer les messages que vous n’arrivez pas à entendre. Au mieux, il a simplement besoin de votre nom et de votre prénom, au pire, il peut vous demander votre date de naissance et votre photo parfois le thème précis que souhaitez aborder s’il s’agit d’une consultation à distance.

 

Un médium ne vous incite pas à la consommation

 

Un bon médium n’a pas besoin de vous faire revenir pour un nombre incalculable de séances avant de pouvoir vous donner les informations dont vous avez besoin. Une seule séance suffit. Si vous constatez que la personne sous-entend d’emblée que votre problème est trop complexe pour être résolu en une seule fois… là encore, prenez vos jambes à votre cou !

 

Un médium ne fait pas trainer la consultation

 

Lorsque la consultation s’éternise et que le soi-disant médium tourne en boucle en répétant les mêmes choses sous différentes formes, c’est une arnaque. En effet, un véritable médium utilise son énergie pour se connecter à la vôtre. C’est très fatigant. Lorsque le flux est interrompu, il vous signale simplement que l’ensemble des messages vous a été transmis sans chercher à en rajouter pour justifier de vous prendre une somme plus importante.

 

Un médium ne tarifie pas des sommes exorbitantes

 

Le tarif est également un signal d’alerte. Comme tout professionnel, un médium va vous facturer sa consultation. Cependant, le montant annoncé doit rester correct. Si vous vous retrouvez face à un professionnel qui vous demande une somme exorbitante… passez votre chemin ! Vous êtes face à un escroc.
Enfin, fiez-vous à votre intuition ! Et le bouche à oreilles C’est votre meilleur atout pour choisir le médium qui saura répondre à vos questions.

136993758_735319394065581_63506336163250

10 questions sur la voyance que vous n’avez jamais osé poser

 

Question n° 1 : Comment devient-on Médium ?

 

On ne devient pas médium, on nait comme ça. Il faut savoir que la voyance est un attribut de chaque être humain incarné sur cette terre. Pourtant, la plupart d’entre nous ne voient pas. En réalité, ce don est inné chez chaque nourrisson. Cependant, vers l’âge de 7 ans, ce don disparaît en même temps que notre naïveté. Lorsque nous entrons dans l’âge de raison, nous perdons en même temps notre capacité à communiquer avec l’au-delà. Seuls certains le conservent et deviennent les médiums qui font l’exception.

 

Question n° 2 : Peut-on se fier à la médiumnité ?

 

La médiumnité est une photographie de vos futurs possibles à un moment donné en fonction de vos actions passées et de vos intentions présentes. Vous pouvez donc vous fier aux flashs canalisés par le médium en tenant compte de ces précisions. C’est justement là l’intérêt de la consultation : pouvoir anticiper les obstacles pour engager les actions correctives nécessaires.

 

Question n° 3 : Comment reconnaître un bon Médium ?

 

Il faut vous fier à votre intuition. Elle vous guidera pour choisir le voyant qui va pouvoir répondre à vos questions de façon authentique. C’est comme choisir votre médecin, sauf que le médium s’aligne plus avec une médecine de l’âme.

 

Question n° 4 : Est-ce que le médium influence mon libre arbitre ?

 

Votre libre arbitre vous appartient. Le médium que vous allez consulter n’est pas là pour vous dire il faut faire comme ceci ou comme cela. Il est en face de vous pour vous transmettre les messages de l’univers que vous n’entendez pas et qui doivent vous aider à décrypter les solutions possibles pour le problème qui vous préoccupe. Une fois les clés en main, c’est à vous de choisir de ce que vous voulez en faire.

 

Question n° 5 : Quelles sont les limites de la médiumnité?

 

La médiumnité n’a, en principe, pas de limites. Quand un médium ne voit pas la réponse, c’est que l’univers ne veut pas répondre. Cela signifie souvent que votre façon d’envisager les choses n’est pas la bonne et que vous êtes dans l’attente ou lieu d’être dans l’action. En changeant votre point de vue, vous pourrez débloquer la situation et obtenir les messages qui répondront à vos questions.

 

Question n° 6 : Est-ce qu’un médium voit pour lui-même ?

 

La réponse est oui avec une nuance. En fait, le médium voit pour tout le monde y compris pour vous, pour ses proches et pour lui-même. Cependant, il arrive que le médium n’ait pas envie d’entendre les messages quand ceux-ci touchent de façon négative un proche ou lui-même.

 

Question n° 7 : La médiumnité s’accompagne- t-elle toujours du don de magnétisme ?

 

Non, la voyance ne donne pas lieu forcément à des dons de guérisseur par magnétisme.

 

Question n° 8 : Où consulter un bon médium ?

 

Avec l’avènement du net, le lieu où trouver un bon voyant s’est largement diversifié. Vous pouvez le choisir à côté de chez vous comme vous mettre en résonance avec un médium à des milliers de kilomètres de votre domicile. Là encore, votre intuition pour choisir votre voyant est votre meilleur allié.

 

Question n° 9 : Un médium peut-il perdre son don ?

 

Voir au-delà des apparences demande une certaine ouverture d’esprit. Or, des évènements tragiques de la vie, des grandes déceptions ou encore des grands malheurs peuvent affecter le médium qui va se refermer à ces énergies de communication avec l’au-delà. Il ne le perd pas vraiment. C’est plutôt comme une mise en sommeil.

 

Question n° 10 : la médiumnité doit-t-elle s’entretenir ?

 

Oui, il faut s’exercer tout le temps pour que le don puisse se développer et se pérenniser dans le temps