136696361_322556815688635_18330203036899

Comment savoir si mon enfant est médium?

 

Assurez-vous du don de médiumnité chez l’enfant avant de vous alarmer

  1. Il est difficile de faire la part de vérité et les fruits de l’imagination de votre enfant. Mais depuis un certain temps il émet des petites phases qui vous donnent des indications sur sa capacité à percevoir des entités, invisibles aux simples mortels.

  2. Quelques comportements qui peuvent vous mettre sur la piste de la réflexion :

 

Il évoque la présence d’une personne disparue comme par exemples ses grands-parents, une tante ou un oncle… bref un proche parent décédé

 

Il lui arrive aussi d’évoquer un ou plusieurs amis imaginaires qui semblent réels à ses yeux, si bien que vous vous demandez s’il dit vrai.

 

D’autres situations vous laissent penser qu’il peut observer une scène invisible à vos yeux : il a alors le regard fixé sur quelque chose qui attire toute son attention mais que vous ne pouvez pas voir.

 

Dans d’autres cas, il rapporte des mots ou des phases caractéristiques d’une personne disparue qu’en temps normal il n’est pas sensé connaître. Et si vous l’interrogez, il vous dira que c’est la personne en question qui lui a appris ces mots ou ces phases…

 

Il vous dit voir des ombres (plutôt des âmes défuntes) ou des lumières, lueurs très scintillantes et lumineuses (plutôt des Êtres de Lumière)

 

Enfin, certains enfants se rappellent d’une bribe de leur vie antérieure, qui remonte en leur mémoire sous forme de flash ou de visions et parfois même sous forme de cauchemars.

  1. Bref, nombreux sont les indices qui vous conduisent à soupçonner les capacités sensorielles de votre enfant. Assurez-vous que ce n’est pas un cas isolé et que ces situations se sont répétées plusieurs fois, au point de vous interpeller.

 

La capacité des enfants à percevoir des manifestations paranormales

  1. Ce n’est pas nouveau que les enfants développent leur sens de l’imagination en se créant des amis imaginaires et des histoires complètement fictives. Mais tant que c’est inoffensif pour son équilibre mental, vous n’avez pas à vous tracasser. Mais s’il s’agit de fait qui sort de l’ordinaire, il ne faut pas le prendre à la légère

  2. Plusieurs experts en don de médiumnité chez l’enfant, s’accordent à dire que la sensibilité sensorielle des enfants leur permet d’entrer en communication avec des entités. D’où leur capacité à entendre des voix ou à voir des entités astrales que vous ne pouvez pas – ou plus – percevoir

  3. En effet, jusqu’à l’âge de 3 ans, il est considéré que nous avons tous été en capacité de « voir » des manifestations astrales car les « filtres sensoriels » sont quasiment inexistants tant notre âme est pure et que nous ne sommes pas encore « imprégnés » des difficultés de la vie… Nous nous en souvenons plus (cela fait partie aussi de notre « contrat » avant notre incarnation).

  4. Puis au fur et à mesure que nous grandissons, cette sensibilité s’estompe car les capteurs s’éteignent et les écoutilles se ferment. En effet, l’enfant prend conscience de son corps pour rentrer dans sa phase d’incarnation.
    Voilà pourquoi, jusqu’à l’âge de 7 ans environ, « l’âge de raison », beaucoup de parents accordent peu d’importance aux perles de leur enfant.

  5. Si au-delà de l’âge de raison, votre enfant continue à voir des entités ou à percevoir des choses qui s’inscrivent dans le domaine du paranormal, alors il vaut mieux vous assurer que votre enfant a des facultés médiumniques.

  6. Pensez alors à confirmer ce don auprès de médiums aptes à vous apporter des réponses. Ne restez pas dans l’expectative à vous demander si votre enfant est médium. Ces professionnels de la voyance et de la guidance, qui ont sans doute connu eux-mêmes ces manifestations plus jeunes, sauront déceler rapidement les éventuelles facultés de votre enfant.

  7. Rappelons que le véritable médium est une personne ayant la capacité d’entrer en contact avec les esprits, une entité invisible ou un corps astral. D’ailleurs, le mot médium vient du latin medium et il signifie « intermédiaire ». Le médium est donc celui qui peut ressentir des phénomènes paranormaux, imperceptibles aux cinq sens d’un simple mortel.

137265279_122764806333927_58889044690681

Voyance et enfant, comment réagir ?

 

Votre enfant voit des entités ou des esprits ? Il ressent la présence des défunts ? Il vous surprend parfois en vous apportant la réponse à vos interrogations profondes ? Il y a de fortes chances pour que votre enfant voie l’invisible. Vous vous interrogez sur la façon de réagir face à son don de médiumnité ?

 

Les enfants de 0 à 7 ans et le don de voyance

 

Avant de rentrer directement dans le vif du sujet, vous devez savoir que les enfants jusqu’à environ 7 ans ont naturellement le don de voyance. Lorsqu’ils naissent, ils sont encore suffisamment innocents pour percevoir l’invisible. Leur authenticité est à l’origine de ce phénomène. Il n’est donc pas rare qu’un enfant fixe un point pendant de longues secondes dans la pièce. Et là où vous ne voyez rien, lui voit un monde que vous ne percevez pas. Souvenez-vous de votre propre enfance avant 7 ans. C’est souvent dans cette tranche d’âge là que vous vous inventiez un ami imaginaire.
Vous savez aujourd’hui qu’il ne s’agissait pas d’une invention de votre esprit, mais bien d’une entité qui venait jouer avec vous. Souvent, il s’agit d’anges ou de défunts de la famille qui viennent rendre visite aux enfants soit pour s’amuser avec eux soit pour leur apporter leur protection. Il est très rare que les enfants soient ennuyés par des entités du bas astral dans la mesure où ils sont protégés en permanence et sans besoin d’intervention par des prières ou autres. Si vous constatez malgré tout que votre enfant est ennuyé par des esprits farceurs ou négatifs, il faudra penser à nettoyer énergétiquement sa chambre et à l’envelopper dans une bulle de lumière afin de le protéger.
Bien que le don de voyance soit inné chez votre enfant, il n’est pas question de le travailler à cet âge-là. Ce serait faire courir de grands risques à votre petit en le confrontant au monde de l’invisible avec tout ce que cela comporte comme lois universelles et comme entités néfastes. Il est encore trop fragile, trop jeune pour se confronter à ce monde. Pour ne pas éteindre son don sans pour autant le mettre en danger, il suffit de l’écouter avec bienveillance, sans chercher à obtenir qu’il utilise son don de voyance. Laissez-le s’amuser avec les entités sans porter de jugements négatifs, mais sans non plus l’encourager à rester dans ce monde « imaginaire ». Il faut trouver le juste milieu.

 

La voyance chez les enfants après 7 ans

 

7 ans est considéré comme l’âge où les enfants deviennent responsables de leurs actes. La plupart vont donc perdre le don de voyance vers cet âge en fonction de leur éducation, du contexte familial ou encore des croyances limitantes. Mais certains vont le conserver. Et quand il dépasse le stade des 7 ans, il y a fort à parier qu’ils le garderont toute leur vie. Pour autant, le don de voyance ne peut pas encore être cultivé. Il va falloir apprendre à votre enfant qu’il voit des choses que ses camarades ne voient plus afin qu’il commence à distinguer le monde réel du monde invisible. Cela lui évitera de passer pour un farfelu auprès de ses copains. Soyez patient avec lui. N’oubliez pas qu’il voit les deux mondes mélangés depuis sa naissance et cela peut être compliqué de lui faire comprendre qu’il a accès à un univers particulier.
C’est aussi le moment où il faudra lui apprendre à se protéger du bas astral par lui-même. Là encore, il peut faire appel à son ange gardien, qu’il connait puisqu’il est là depuis sa naissance, ou bien demander la protection de défunts de la famille. Il faudra également lui enseigner à se mettre dans une boule d’énergie lumineuse afin de ne pas être ennuyé par toutes sortes d’esprits farceurs. Votre enfant va ensuite faire l’apprentissage, tout seul, de son don de voyance en apprenant les bases qui vont lui permettre de le contrôler afin de ne pas être « branché » en permanence sur l’astral.

 

La voyance après 14 ans

 

La dernière étape de développement de son don de voyance va se passer vers l’âge de 14 ou 15 ans en pleine adolescence. Il faudra alors être très vigilant, car de nombreux esprits du bas astral s’accrochent aux jeunes afin de les manipuler.L’aide d’un médium confirmé pourra être envisagé pour aider votre enfant à savoir comment se protéger. Ainsi, tout devrait bien se passer et il pourra jouir de son don sans ennuis.